Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bacardi utilise les NFT pour investir dans la diversité musicale

La marque de rhum souhaite capitaliser sur la Blockchain pour mettre en lumière son combat contre la sous-représentation des productrices de musique.     Sous sa bannière "Music Liberates Music" qui fait partie intégrante de sa stratégie musique sur le moyen et long terme, la marque de spiritueux Bacardi a annoncé la mise en ligne sur…

Read more

AxiomThemes © 2022. All Rights Reserved.

Le manque d'originalité dans les paroles de chansons est malheureusement un mal universel. Au Brésil, l'apologie de la violence faites aux femmes se retrouve dans un grand nombre de chansons. Pour la dénoncer, l'agence FCB & le journal Estadao ont réalisé ensemble la campagne "Songs of Violence" autour de l'application Shazam.  
Le choix de dénoncer ce fléau par le biais de Shazam est excellent puisqu'à chaque fois qu'une personne souhaite identifier une chanson contenant des phrases faisant l'apologie de la violence vis à vis des femmes, une bannière apparaît. En effet, à chaque recherche, Shazam va analyser les paroles et si un texte condamnable est trouvé, l'utilisateur entendra le témoignage d'une femme qui a pu subir ces violences. La personne qui à l'origine souhaitait très certainement chanter les paroles de la chanson, est prise par surprise et devrait, espérons le, mesurer toute la conséquence d'une telle parole.