Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quand Shazam oublie volontairement les paroles de musique

L'application qui détecte vos futures musiques préférées a lancé une campagne de sensibilisation avec l'oeuvre de charité Alzheimer’s Research U.K qui combat cette maladie depuis 1992. On annonçait en début d'année que Shazam avait atteint le milliard de téléchargement et enregistré plus de 30 milliards "Shazams". L'application est un compagnon de route pour la plupart, utilisé lorsque…

Read more

kygo_shazam

Kygo annonce l’ensemble de ses featuring de son nouvel album grâce à Shazam

L 'artiste norvégien Kygo s'allie avec Shazam pour la promotion de son premier album studio qui sortira le 13 Mai prochain. Puisque chacun de ses titres semblent s'accompagner d'un artiste invité, Kygo a décidé de mettre en lumière ses collaborations en "shazamant" leurs propres compositions sur son propre profil officiel Shazam . Le but…

Read more

AxiomThemes © 2022. All Rights Reserved.

Le manque d'originalité dans les paroles de chansons est malheureusement un mal universel. Au Brésil, l'apologie de la violence faites aux femmes se retrouve dans un grand nombre de chansons. Pour la dénoncer, l'agence FCB & le journal Estadao ont réalisé ensemble la campagne "Songs of Violence" autour de l'application Shazam.  
Le choix de dénoncer ce fléau par le biais de Shazam est excellent puisqu'à chaque fois qu'une personne souhaite identifier une chanson contenant des phrases faisant l'apologie de la violence vis à vis des femmes, une bannière apparaît. En effet, à chaque recherche, Shazam va analyser les paroles et si un texte condamnable est trouvé, l'utilisateur entendra le témoignage d'une femme qui a pu subir ces violences. La personne qui à l'origine souhaitait très certainement chanter les paroles de la chanson, est prise par surprise et devrait, espérons le, mesurer toute la conséquence d'une telle parole.