Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Mayk souhaite démocratiser la production musicale avec la blockchain

Mayk it a pour objectif de simplifier la création musicale par le biais d'une plateforme de composition, de distribution et de monétisation sur la blockchain par l'intermédiaire de l'émission de NFTs musicaux. Les deux entrepreneurs à l'origine de l'application souhaite démocratiser la musique et donner la possibilité à tout créateur de croire en sa créativité. L'application…

Read more

Quelle expertise offre une agence NFT ?

Yonathan est responsable digital du studio Rarecubes et intervient dans les activités de stratégie de marketing digital, activation de communauté ou encore Business Developpement. Rarecubes et un studio de création et de conseil en 360°. Cela se justifie par des interventions qui concernent aussi bien la création, la mise en vente, la gestion de wallet,…

Read more

AxiomThemes © 2022. All Rights Reserved.

Le manque d'originalité dans les paroles de chansons est malheureusement un mal universel. Au Brésil, l'apologie de la violence faites aux femmes se retrouve dans un grand nombre de chansons. Pour la dénoncer, l'agence FCB & le journal Estadao ont réalisé ensemble la campagne "Songs of Violence" autour de l'application Shazam.  
Le choix de dénoncer ce fléau par le biais de Shazam est excellent puisqu'à chaque fois qu'une personne souhaite identifier une chanson contenant des phrases faisant l'apologie de la violence vis à vis des femmes, une bannière apparaît. En effet, à chaque recherche, Shazam va analyser les paroles et si un texte condamnable est trouvé, l'utilisateur entendra le témoignage d'une femme qui a pu subir ces violences. La personne qui à l'origine souhaitait très certainement chanter les paroles de la chanson, est prise par surprise et devrait, espérons le, mesurer toute la conséquence d'une telle parole.