Skip to content Skip to footer

Quand l’agence Saatchi & Saatchi New York fait appel au groupe Big Data pour détruire leurs locaux

Quand l’agence Saatchi & Saatchi New York fait appel au groupe Big Data pour détruire leurs locaux

2 Comments

  • Elodie
    Posted 11 novembre 2015 at 12 h 04 min

    Super tes articles !
    Espérons que l’agence ne s’inspirera pas du clip pour réduire du personnel !!!
    A bientôt 🙂

    • Post Author
      Flavien
      Posted 11 novembre 2015 at 17 h 47 min

      Merci beaucoup Elodie !
      Si c’est le cas les employés de l’agence ont du soucis à se faire !
      A bientôt ! 🙂

Leave a comment

0/5

AxiomThemes © 2022. All Rights Reserved.

Le manque d'originalité dans les paroles de chansons est malheureusement un mal universel. Au Brésil, l'apologie de la violence faites aux femmes se retrouve dans un grand nombre de chansons. Pour la dénoncer, l'agence FCB & le journal Estadao ont réalisé ensemble la campagne "Songs of Violence" autour de l'application Shazam.  
Le choix de dénoncer ce fléau par le biais de Shazam est excellent puisqu'à chaque fois qu'une personne souhaite identifier une chanson contenant des phrases faisant l'apologie de la violence vis à vis des femmes, une bannière apparaît. En effet, à chaque recherche, Shazam va analyser les paroles et si un texte condamnable est trouvé, l'utilisateur entendra le témoignage d'une femme qui a pu subir ces violences. La personne qui à l'origine souhaitait très certainement chanter les paroles de la chanson, est prise par surprise et devrait, espérons le, mesurer toute la conséquence d'une telle parole.