Midemlab 2020 : Quelles sont les start up Musique les plus innovantes de l’année ?

J’ai eu la chance en 2019 de pouvoir faire partie des invités Presse pour couvrir le Midemlab : la plus grande compétition des Start Up Musique. Face à cette la situation globalisée d’immobilisme, Cannes ne verra pas de Midem2020 mais hors de questions pour les organisateurs de ne pas mettre en avant les entreprises qui œuvrent pour réinventer l’industrie de la musique. Le Midemlab aura bien lieu et c’est une liste de 20 finalistes qui a été annoncée par l’organisateur.

Ces 20 finalistes sont répartis entre 4 catégories : Music Creation & Education / Music Discovery & Distribution / Marketing & Data/Analytics / Music Live Experiences.

Sans vouloir me confondre au rôle d’un juge du Midemlab, j’aimerais tout de même vous partager ma sélection pour chaque catégorie :

 

Music Creation & Education

Comment bousculer nos usages dans la manière d’apprendre et de créer de la musique ? A cette question, la start up MuseMind semble être en mesure de vouloir y répondre en s’adressant à une catégorie de créatifs en particulier : les professionnels du jeu vidéo et du montage audio / vidéo.

MuseMind Music est un logiciel interactif de génération musicale qui s’appuie sur une technologie permettant de manipuler n’importe quel enregistrement de musique. L’objectif est d’être en mesure d’en créer de nouvelles variations de manière automatique. En prenant en compte différents éléments du jeu ou de la vidéo (émotions, différentes phases du jeu, …) l’outil fait en sorte de respecter l’oeuvre originale tout en laissant le contrôle à l’utilisateur sur l’évolution musicale.

Je suis assez sensible à cette idée étant convaincu de l’importance d’une musique de films ou de jeux vidéos qui puisse offrir différentes compositions suivant une même direction artistique. Les plus beaux films ou jeux vidéos sont pour moi ceux qui arrivent à rendre leurs compositions musicales mémorables. Et l’un des ingrédients à cela me semble être le respect d’un thème général qui puisse transparaître dans la majorité des compositions du jeu ou du film.  L’intérêt est de pouvoir assurer la composition de œuvres différentes en fonction des personnages concernés et des émotions tout en suivant le thème général pour rappeler son appartenance au jeu vidéo ou au film.

Pouvoir compter sur une technologie à même de pouvoir adapter une pièce musicale centrale en fonction des différents critères de l’oeuvre me semble être un véritable atout pour l’industrie du jeu vidéo.

Une autre start up en course pour remporter ce prix Midemlab dans la catégorie de création musicale est Paradiddle, application permettant de jouer de la batterie en réalité virtuelle. Beaucoup ont proposé la maîtrise d’un instrument par le biais de la technologie VR mais peu (voire aucun à ma connaissance) ont réussi à proposer une expérience sensorielle fidèle à la pratique physique d’un réel instrument. Cependant, la vidéo de présentation du concept semble démontrer un parallèle assez proche entre l’expérience virtuelle et réelle. J’adorerais pouvoir m’en rendre compte pour valider le concept car pouvoir jouer d’un instrument sans faire de bruit et sans avoir à libérer de l’espace chez soi, c’est fort !

 

 

 

 

Music Discovery & Distribution

La découverte et la distribution musicale fait figure de deuxième catégorie de prix qui sera décerné à un des 5 finalistes du MidemLab.

Aujourd’hui la seule interactivité musicale d’un streamer sur un titre est de pouvoir changer son volume. Et si celui ci pouvait faire bien plus que ça ? C’est cette réflexion qui a poussé Weav à proposer aux artistes de capitaliser sur une technologie qui leur permette de proposer à leurs auditeurs la possibilité de jouer sur le tempo, l’énergie ou encore l’ambiance générale d’un titre en particulier. C’est ce que l’entreprise appelle l'”Adaptive Music”. Grâce à une interface et un format musical créés par Weav, tout label peut proposer la musique adaptative d’un de ses artistes.

L’intérêt est de pouvoir capitaliser sur une composition pour l’adapter en fonction de différentes situations vécues par un fan. Une session running synchronisée avec une musique peut par exemple diminuer le sentiment de fatigue. Une musique qui accompagne le rythme de course est donc bénéfique sur la performance et la santé du coureur.

L’objectif à terme pour Weav est donc de rendre disponible sa plateforme pour tout artiste, label et créateurs d’applications qui souhaiteraient profiter de l’Adaptive Music pour permettre une expérience utilisateur adaptée.

 

Marketing & Data/Analytics

Cette catégorie se concentre sur la donnée à des fins d’analyse, potentiellement reliée aux performances marketing.

Soundeon en fait partie et propose une autre vision de la rémunération des droits d’auteur en créant sa propre place de marché. L’objectif est d’inviter les ayant droits à considérer les redevances aux artistes comme une réelle opportunité d’investissement à plus court terme.

Music Live Experiences

La dernière catégorie désigne la Music Live. Et l’activité aurait besoin de pouvoir compter sur l’inventivité des start up pour se réinventer justement en cette période de crise.

Celle qui m’interpelle est Jamset qui propose la conception de studios musicaux pour les propriétaires d’espaces (hôtels, entreprises, salons, centre commerciaux etc…).

Le concept est simple : Jamset installe des studios musicaux de toute taille pour permettre aux établissements d’intégrer la pratique musicale dans leur expérience client. Des instruments “prêt à être utilisés”, de manière sécurisée,  que la start up rend disponible grâce à une application dédiée. La pratique musicale peut être silencieuse ou non, en fonction de l’aspect social que le propriétaire souhaite créer grâce à la musique.

Chaque catégorie sera jugée par un jury composé de 5 personnes (musique, investisseurs, business, journalistes) qui désigneront ensuite le gagnant de chaque catégorie. A savoir que la situation impose le Midem à revoir les formats de pitch en proposant 4 sessions diffusées sur la future plateforme du Midem Digitale, gratuitement. Une simple inscription pour créer son login et son mot de passe donnera aces a tous les contenus online.

Avoir pu assister au Midem 2019 restera une expérience mémorable pour moi en tant que blogueur de Le Son Dopamine. J’espérais tant pouvoir compter sur cette édition 2020 pour profiter encore davantage de toutes les opportunités offertes par l’événement avec de nouvelles idées, de nouveaux formats à proposer, de nouvelles rencontres à pouvoir nouer. Mais la situation en a voulu autrement ainsi ma conclusion s’adresse à l’ensemble de l’équipe Midem qui travaille dur pour nous proposer chaque année le plus grand rendez vous au monde de l’industrie de la Musique et à qui je souhaite mes plus forts encouragements !

You May Also Like

Le concert virtuel impressionnant de Travis Scott sur Fortnite

Ibis se montre en musique

Mastercard lance son premier single sur la base de sa nouvelle identité sonore.

Spotify fait un grand pas vers la réalité augmentée avec Magic Leap

2 thoughts on “Midemlab 2020 : Quelles sont les start up Musique les plus innovantes de l’année ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *