Volkswagen Suède parie sur une artiste pour promouvoir l’électrique.

Afin de promouvoir son véhicule électrique (la e-Golf) la marque automobile décide de ramener à la vie une ancienne musique électro suédoise.

Intitulée « Electric », cette chanson des années 90 interprétée par l’artiste suédoise Leila K provient de la scène Eurodance. Le genre combine différents éléments de techno, de house, de hi-NRG et de disco. Volkswagen décide aujourd’hui de collaborer avec la chanteuse Rein en proposant une nouvelle version du titre.

Une collaboration qui a du sens

L’opportunité était trop forte pour empêcher Volkswagen Suède de profiter de la notoriété de cette musique afin d’accentuer la portée de sa campagne « Let’s Get Electric ».


Le travail de la chanteuse Rein sur la reprise du titre « Electric » rendait la collaboration avec notre gamme de véhicules électriques évidente.

Jeanette Asteborg, directrice marketing chez Volkswagen Sweden

S’il est toujours compliqué pour une marque de s’immiscer dans le process créatif d’une composition musicale (encore plus lorsqu’il s’agit d’une musique déjà existante), le constructeur auto réussit ici parfaitement à jouer sur la popularité de la chanson, tout en twistant légèrement la production finale afin de maximiser la portée de son propre message.

Ainsi puisque la campagne Volkswagen s’intitule « Lets’ Get Electric », le passage « Don’t Get Electric Baby » qui apparaît initialement dans la version de Leila K, a été modifié par « Don’t Get Addicted Baby ».

La présence de la marque à l’image a également été subtilement orchestrée dans le clip avec des apparitions rapides de câble de recharge, du logo Volskwagen et des textures de la carrosserie du véhicule.

Une situation win-win entre artiste et marque

Cette collaboration avec la chanteuse Rein aide non seulement la marque à capitaliser sur la notoriété du titre et de la chanteuse (qui apparaît dans le top 10 en Suède et en Finlande), mais elle aide à l’inverse également Rein à promouvoir sa musique et son talent grâce à l’audience apportée par la marque Volkswagen.

On peut d’ailleurs clairement voir l’importance de la présence de la marque dans la réalisation du projet, en comparant les chiffres du nombre de vues du clip sur la page Volkswagen Suède (plus d’1 million) VERSUS la page de la chanteuse (près de 60k vues).

Si vous souhaitez comparer la nouvelle version du morceau par rapport à l’ancienne, voici ci dessous le clip de Leila K.

Autre fait intéressant : Volkswagen apporte plus de contexte sur ces motivations à utiliser la musique pour parler d’électrique grâce à une vidéo « Behind the scenes » propre au tournage du clip. L’idée derrière cette collaboration était de sensibiliser à la puissance de l’énergie électrique en prouvant que la production d’un clip vidéo pouvait se faire facilement et à faible coût. Si on peut s’interroger sur le rôle réel de la voiture électrique dans cette collaboration, on ne peut que saluer les efforts de la marque à associer « facile » et « économique » aux USPs de son offre.

You May Also Like

Land Rover lance son propre festival de musique

Tic Tac utilise la recherche vocale pour son quizz musical

La marque Lincoln endort New York

Hyundai améliore l’expérience des festivaliers grâce à l’AR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *