La musique peut elle vraiment définir à elle seule un individu ?

La musique peut elle vraiment définir à elle seule un individu ?

J‘ai rarement essayé de me pencher sur cette question pour tenter d’y répondre. Certainement dû au fait qu’il est difficile pour moi de croire qu’un individu se caractérise par le style de musique qu’il écoute. Élevé aux riffs d’ACDC, aux mélodies uniques de JJ Goldman et à l’impertinence des Blink 182, j’ai rarement pensé que mon comportement pouvait être du à cette écoute qui, vous l’aurez compris, constitue un mix détonnant. Mais en ce mois d’aout, certaines lectures m’ont fait réfléchir et même si je n’ai toujours pas statué sur une réponse précise (et je ne pense pas qu’il en existe réellement), j’ai exprimé l’envie de vous partager mes découvertes étrangement liées à une actualité récente :

Spotify Lance Le Ciblage Par Affinités Musicales

Si vous n’avez pas lu entièrement l’article ci-dessus, voici un petit récap’ de cette annonce. Vous n’êtes pas sans savoir qu’une des grandes préoccupations de Spotify a toujours été la DATA. La start-up suédoise a en effet toujours exprimé sa volonté de construire une plateforme permettant non seulement de diffuser un large catalogue de musiques, mais surtout de pouvoir associer à chaque écoute d’un utilisateur lambda, une information que l’entreprise puisse contrôler, afficher et maintenant utiliser. Car le mois dernier, Spotify a annoncé une nouvelle offre permettant aux marques de pouvoir diffuser leur contenu publicitaire aux internautes selon un ciblage autour de l’écoute de musique. En plus d’un ciblage démographique traditionnel, les marques peuvent donc diffuser leur message à une personne en train d’écouter une playlist particulière. Une playlist peut concerner un genre particulier comme « Les plus beaux morceaux de jazz », faire référence à une période particulière « Les meilleurs sons de l’été 2016 » mais également à un moment particulier « Mettre de la joie à sa journée » 

Comme je l’ai dit juste au dessus, cette idée de corrélation du genre musical et du comportement humain m’est difficilement admissible. Beaucoup d’amoureux du genre Hard Rock que je connais possèdent des caractères et comportements tellement différents par exemple. Mais ce n’est sans compter sur Ladoré, agence de design sonore que j’ai pu découvrir récemment de tenter de mon convaincre.

L’agence met en avant l’une des forces de la musique, c’est à dire le lien que la musique est capable de créer entre elle et un individu. Elle fait référence notamment à l’étude du professeur Adrian North de l’université écossaise Heriot-Watt qui tente de prouver clairement la corrélation entre préférences musicales et traits de personnalité. Selon l’agence, l’étude menée a réussi à rassembler 36 000 individus venant de 60 pays différents (un panel loin d’être restreint) et a porté sur plus de 100 styles musicaux. L’homme présente ses résultats sous formes d’un graphique montrant les neuf styles musicaux qu’il a retenu (mais où sont passés les 91 autres genres 🙁 ? ) en « prouvant » qu’il est fort probable d’avoir ou non des traits de personnalité étudiés par les chercheurs si on a une préférence pour un genre musical en particulier.

musique-personnalite

Sachez donc que vous autres amis fans de musique indé seraient plus créatifs que la moyenne par rapport aux fans de pop qui auraient une estime de soi bien plus prononcée que d’autres. En arrêtant tout manque de sérieux de ma part, je pense que ce type de résultats reste bien subjectif pour être considéré comme essentiel dans un outil de ciblage tel que celui mis en place par Spotify. Les genres musicaux font partie intégrante de notre vie mais outre la personnalité, je pense qu’ils correspondent plus à des moments durant lesquels nous vivons. Ce qui donne tout son sens à interpréter l’écoute d’une playlist du type « Session Running » ou « Trouver le sommeil » pour en définir un état esprit, lors duquel un individu est plus en lisse d’accepter l’écoute d’une publicité répondant à « son moment ».  L’article de l’agence de design Ladoré a beaucoup de sens car il décrit la musique comme un outil de marketing sensoriel. Bien comprendre la musique permet à cette agence de fournir une connaissance et un accompagnement dont les marques ont besoin pour traduire leurs valeurs en un levier émotionnel. Mais l’étude a en elle même autant de sens qu’un test de personnalité que tout jeune peut passer pour nous « aider » dans la recherche de notre premier travail.

Tout ça pour dire qu’encore une fois, Spotify, je vous ai compris !

Leave A Comment

Related Posts

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!