Non le vinyle n'est pas mort - Le Son Dopamine

Non le vinyle n’est pas mort

Le vinyle : un des grands mystères de la musique. Comment expliquer que 70 ans après l’arrivée des premières platines « modernes » en 1946 suite à l’invention du microsillon aux Etats Unis par la firme Columbia, le marché du vinyle soit encore en pleine croissance ? L’IFPI (International Federation of the Phonographic Industry) publiait en début d’année le top 10 des marchés du vinyle en 2014. La France arrivait à la 6eme position avec un marché représentant ainsi 12.2 millions de dollars soit +50.2% de croissance par rapport à 2013. Pourquoi la fin du vinyle ne fera pas encore l’actualité ? Tour d’horizon !

Le marché du vinyle

La même recherche témoignait ce retour en force avec une augmentation des ventes mondiales de 54.7% en 2014 soit 346.8 Millions de dollars de chiffre d’affaires. Les Etats Unis représentent évidemment le plus gros marché du vinyle avec 181.6 Millions de dollars. L’Australie quant à lui est le pays qui a enregistré la plus forte progression de l’année avec +127% de croissance par rapport à 2013.

Une autre étude, celle la RIAA (Recording Industry of America), précise que la vente de vinyle aux Etats Unis a augmenté de 52% en valeur durant la première moitié de l’année 2015, comptant pour 30% des livraisons (physiques) en valeur.

Des vinyls chez Aldi 

845751

La chaîne mondiale des supermarchés discount avait annoncé en début de mois qu’elle décidait de surfer sur la vague de la vente de vinyle. Les points de vente restent encore très restreints puisque l’Australie ( tiens, étonnant non ? 😉 ) est pour l’instant le seul pays concerné et les artistes disponibles sont également peu nombreux à apparaître dans les rayons avec notamment les Rolling Stones, The Beatles ou encore Cat Stevens. On ne leur en voudra pas de vouloir tâter le terrain même si un « Sad Lisa » dans son salon n’est pas forcément la meilleur façon de garder le moral. Le groupe de distribution anglais Tesco est également rentré dans les rangs en vendant un nombre limité de vinyls durant l’année. Une opération qui a du succès puisque Michael Mulligan, représentant du service musique a déclaré à Music Week que « tout le stock a été vendu, ce qui nous prouve combien le format vinyle est à nouveau populaire chez les fans de musique. Le vinyle revient vraiment en force et la demande est de plus en plus grande, d’année en année ».

Créer son propre vinyle

C’est officiel, le vinyle monte en popularité et le marché semble répondre plutôt positivement à cette tendance. Mais si à la place d’un vinyle de Cat Stevens, vous êtes plutôt d’humeur à réécouter vos plus belles créations, une start-up hollandaise s’occupe de tout. En effet le nouveau né Vinylify propose de créer votre propre vinyle à partir de fichiers numériques et de customiser votre pochette grâce à des templates existants. Un maximum de 10 minutes de musique  sur chaque face, un prix de 50 euros (hors frais d’envoi) et vous voilà en possession du vinyle ayant le plus de valeur. Le votre quoi.

Les Platines

Peut-être que dans 30 ans, on se mettra à acheter la compil de Justin Bieber pour ses 40 ans de carrière sur CD. Mais avant de penser au pire, il faut bien admettre que cette tendance pour le vinyle est suivie par une grande partie de la population. Musiciens ou tout simplement audiophiles, amateurs ou professionnels du bon son, il semble que l’attrait pour le dinosaure du disque s’explique par la pureté du produit. Et puisque sans platine le vinyle ne trouve pas tellement sa place, plusieurs constructeurs mettent à profit leur savoir-faire afin de proposer un produit de qualité mêlant authenticité et nouveauté. La marque mythique Numark par exemple porte sa réputation dans ce genre d’équipement aussi bien à destination des professionnels que des amateurs de bonne musique. Plusieurs artistes sont des adeptes de la marque comme C2C qui utilise un des modèles de la marque (le Numark TTXUSB). Je les imagine bien s’éclater sur la machine sur le titre « Happy » (une larme versée à chaque fois qu’une personne pense au titre de Pharrell Williams alors soyez sympa).  Un de ses plus récents modèles, le TT25USB rentre parfaitement dans cette catégorie de produits prônant le dernier cri. Et le prix est loin d’être déconnant puisqu’il est disponible aux alentours de 289 euros. Plus d’infos ici.

De cette vidéo me vient une question simple. Que faites-vous en rentrant chez vous après une journée passée au travail ? Je parie que comme moi, vous n’attendez pas trente minutes avant  d’appuyer sur Play, n’est-ce pas ? Et le rituel qui consiste à sortir de sa mythique pochette son vinyle, de le poser délicatement sur la platine et d’enclencher sa mise en contact rend l’expérience tellement saisissante. Et là d’un coup, on s’autoproclame « virtuose de l’écoute » avec un sentiment de supériorité par rapport au voisin du dessus qui s’obstine à mettre ses écouteurs d’iPhone.

Leave A Comment

Related Posts

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!