[Podcast #16] – L’importance du streaming video dans la consommation de musique.

Le Son Dopamine c’est le podcast qui lie la Musique au Marketing grâce à des interviews de professionnels qui témoignent de l’importance de la musique au sein de leur activité.

Nous sommes en 2019 et le streaming compte aujourd’hui pour près de la moitié du chiffre d’affaires mondial de l’industrie musicale (Rapport IFPI). Et tandis que les regards sont posés sur les Spotify, Apple et consorts, le français Playzer profite également de ce comportement d’écoute musicale qui concerne maintenant la majeure partie de la population mondiale. Basé sur une offre de video streaming sans publicité, je trouve intéressant de comprendre en quoi leurs activités se différencient de celles de leurs concurrents. Egalement « streamer officiel » de l’équipe de football de l’AS Monaco, en quoi Playzer peut donner de la valeur ajoutée aux marques de différents secteurs d’activités ? Des interrogations que j’ai eu le plaisir de pouvoir partager à François Planquette, directeur chez Playzer.

A l’époque où Orange cherchait à valoriser son réseau mobile / internet et créer des offres autour de la musique, François était responsable des services Musique. Cette activité l’a amené à travailler sur des projets sur le music store d’Orange puis à s’interroger sur le partenariat Orange – Deezer que beaucoup d’acteurs de l’industrie de la musique connaissent aujourd’hui.

Du streaming audio, François a souhaité se diriger vers la vidéo, qu’il considère comme une évolution de la musique en termes d’expérience et de consommation d’écoute. L’arrivée de Youtube a au fur et à mesure transformé la manière dont nous consommons la musique. Utilisé comme un simple outil publicitaire, le clip vidéo fait aujourd’hui partie des contenus les plus consommés. Un constat vérifié par les chiffres puisque le rapport annuel de 2019 de la SNEP relève que le streaming vidéo représente plus de la moitié du temps consacré au streaming musical en France.

Ces chiffres montrent également la part (trop) importante de Youtube en termes de consommation puisque la plateforme est également celle qui donne le moins de valeurs aux artistes. Le directeur de Playzer met ainsi directement en opposition l’offre Playzer avec Youtube puisque le français a toujours fonctionné par l’intermédiaire d’une offre premium. Youtube n’a que récemment mis en place une offre premium par le biais de « Youtube Music ». Playzer prône également le respect des données personnelles sur son outil. Un facteur qui est loin d’être partagé par Youtube qui, si j’ose le rappeler, appartient à Google.

 

Les consommateurs de Playzer sont ils également des consommateurs de Youtube ?

L’expérience Playzer se veut complémentaire d’une consommation musicale sur Youtube, Deezer ou Spotify. Le français s’adresse alors à tout amoureux de musique et fait l’éloge de la « liberté de consommation musique ».

Ainsi, l’offre premium de Playzer se caractérise par une consommation de musique disponible sur tous les écrans (mobile / tablette / TV …), donnant aussi la possibilité à un internaute de switcher facilement entre son besoin d’écouter ET de regarder une vidéo musicale et une consommation uniquement auditive lorsque celui ci se déplace. Protégeant ses données personnelles car non exploitées par la plateforme (sauf pour de la recommandation d’artistes / musiques), le consommateur profite également d’un accès à tout type de contenu. Et le format vidéo permet à Playzer de travailler sur des projets innovants et passionnants comme la 4K, la réalité virtuelle ou encore la réalité augmentée.

 

15’57 Doit on considérer Playzer comme un hébergeur et comme un éditeur ?

Playzer ne diffuse aucun UGC (User Generated Content) ce qui ne lui permet pas d’avoir le même statut que Youtube. Travaillant sur la partie production, Playzer peut cependant être considéré comme un éditeur. Plusieurs types de contenu sont ainsi développés par la plateforme de streaming vidéo, en lien avec la musique mais également en travaillant avec des influenceurs. Une activité qui leur permet de créer une offre plus variée, alliant musique et fun, que le consommateur pourra facilement trouver sur le profil de son artiste préféré par exemple.

 

21’40 : Focus sur le partenariat avec l’AS Monaco

De base, l’idée du partenariat avec l’AS Monaco a été de pouvoir répondre à un besoin en termes de contenu vidéo. Le club capitalise beaucoup sur l’image et la possibilité de diffuser du contenu musique via Playzer sur l’écran du stade, une heure avant le match était un facteur important.

Mais également basé sur les compétences digitales de l’entreprise française (en matière de production notamment), Playzer s’est positionné en tant que « streamer officiel » de l’AS Monaco et travaille d’ores et déjà sur d’autres améliorations de son service au profit du club professionnel.

 

25’20 : L’importance de l’e sport dans l’activité Playzer

Défini comme une industrie qui prend de plus en plus d’importance, Playzer profite de son partenariat avec l’équipe e gaming monégasque afin de produire du contenu e sport. En l’intégrant à sa plateforme, l’entreprise peut enrichir son offre.

 

29’12 : Les possibles collaborations de Playzer avec les marques

François part du constat que les marques sont de plus en plus à la recherche de contenu premium. Leur statut de petite structure leur permet également d’être à l’écoute des attentes des marques et de pouvoir rapidement s’adapter et de créer du contenu répondant aux objectifs de leurs clients.

L’expérience de conduite évolue constamment aujourd’hui grâce aux nouvelles technologies et aux nouvelles offres proposées par les géants du streaming tels que Spotify. Si une consommation de musique 100% auditive paraît évidente pour le conducteur, elle peut devenir également visuelle à l’arrière du véhicule grâce aux devices installés sur les sièges avant.

Lire l’article : Spotify intensifie ses efforts dans l’univers automobile.

Dans leur collaboration avec Air France, l’objectif est de pouvoir proposer des playlists thématiques à bord. Une playlist « Made in Paris » permettait ainsi de faire découvrir aux passagers d’un vol vers la capitale du contenu musique sur la ville. Une playlist de musique relaxante aura également permis de rassurer les voyageurs qui ont peur des voyages en avion. Jouer sur le visuel plaît et permet de positionner l’offre de Playzer de manière différente par rapport aux autres acteurs du streaming.

Merci une nouvelle fois à François et Barbara Prose de m’avoir ouvert leur porte pour discuter de ce sujet passionnant. J’ai moi même pu profiter de cette interview pour en apprendre davantage sur les enjeux du streaming et des différences de contenu audio et vidéo. Je pense que ces échanges doivent également permettre aux marques de réfléchir à leurs objectifs de notoriété et d’engagement afin de considérer Playzer comme un partenaire de choix.

You May Also Like

[Podcast #17] – Comment la musique peut booster l’activité d’une marque, d’une entreprise ?

[Podcast #15] MIDEM 2019 – Au cœur du plus gros rassemblement de l’industrie musical

[Podcast #14] – Quel est le rôle d’une équipe Innovation & Nouveaux Usages ?

[Podcast #13] La musique au service de l’expérience client

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *