[Podcast #4] – Le rôle de Sound Designer & la réputation grandissante du contenu ASMR

 

Le Son Dopamine c’est le podcast qui lie la Musique au Marketing grâce à des interviews de professionnels qui témoignent de l’importance de la musique au sein de leur activité.

Pour ce dernier épisode de l’année 2017, j’ai eu la chance de pouvoir être reçu dans le studio de Jonathan Fitas, compositeur et sound designer. Travaillant sur des projets aussi bien commerciaux que sur des courts métrages et documentaires, il était intéressant de discuter de son métier, de comprendre son intervention dans ces projets mais également de s’interroger sur la manière dont il collabore avec les marques. Grâce à son projet « INFRASONGE » réalisé en parallèle de son activité, il était également passionnant de pouvoir discuter de l’ASMR et de tenter d’expliquer pourquoi les contenus ASMR se multiplient et enregistrent aujourd’hui des millions de vues sur Youtube.

Passionné par la manière dont la musique et le son arrive à s’associer à l’image pour faire véhiculer des émotions, Jonathan a pu participer à de nombreux projets de compositions aussi bien pour des marques que pour des réalisateurs de court métrage. Je me posais la question de savoir si en tant que compositeur et sound designer, collaborer avec une marque pour un film commercial et collaborer avec un réalisateur pour un documentaire pouvaient être différents dans sa manière de travailler et de composer. Un réalisateur de documentaire à t-il les mêmes demandes et attentes qu’une marque ?

A vrai dire, cela dépend plus de la personne,de l’être humain, que du type de partenaire. La différence se situe plus dans le cahier des charges , plus dense dans le cas d’une collaboration avec une marque. La prise de liberté est donc rendue un peu plus possible dans le cas d’une composition pour un documentaire.


Short Film / Science / Fiction 
Violon & Sound Design : Jonathan Fitas


Clip / Commercial (BMW)
Music & Sound Design : Jonathan Fitas

Il est intéressant de noter que le réalisateur d’un clip ou film commercial est très souvent la personne intermédiaire entre le sound designer et la marque. Jonathan nous explique qu’il lui arrive très rarement d’être en face à face avec la marque. C’est le réalisateur qui exprime les besoins de la marque à Jonathan. On a pourtant tout à gagner à être en relation directe avec une personne qui a la lourde tâche d’habiller l’image d’émotions grâce à l’utilisation du son et de la musique.

Le gros avantage de faire appel à un sound designer est de pouvoir capitaliser sur une expertise métier qui permettra à une marque de rendre son contenu vidéo unique et en adéquation avec le message qu’elle souhaite faire passer. Que doit on penser des marques qui préfèrent utiliser la synchronisation, soit avoir recours à une banque de titres musicaux en espérant trouver LE contenu musical qui d’une part n’est pas unique à la marque mais qui s’applique parfaitement au contenu ? Pour Jonathan, cela dépend de beaucoup de choses et la synchronisation à également son intérêt pour les marques. Si on peut certes perdre en originalité, on peut très bien trouver la musique qui convient. Mais la synchronisation intervient souvent après avoir tourné le clip commercial, plaçant la musique à la fin du processus créatif, contrairement à une composition originale, réalisée par un sound designer, qui réfléchit en même temps voire en amont du tournage.

Le projet Fractal de Peugeot consistait à collaborer avec le Sound Designer Amon Tobin pour inventer le son d’un véhicule électrique. Il est considéré comme un projet d’envergure dans le domaine du son et un des projets préférés pour Jonathan.

J’ai connu et rencontré Jonathan il y a un an, lorsque celui ci s’était lancé dans la production de différents contenus que l’on appelle ASMR. L’ASMR décrit une sensation de bien être, déclenchée par différents stimuli. Ces derniers font appel à nos différents sens (le toucher, le sonore, le visuel …) pour procurer un sentiment de relaxation. Mais c’est par le biais d’un contenu sonore que la notion d’ASMR s’est fait connaitre grâce aux nombreuses vidéos publiées sur Youtube. La dernière partie du podcast était pour nous l’occasion de parler de ce phénomène et de discuter des marques qui commencent à s’approprier le concept pour se promouvoir. Ont-elles la légitimité pour le faire ? Est-ce que le rendu est toujours très qualitatif ? Il semble que cette notion de plaisir demande une expertise bien plus importante que certains souhaiteraient nous faire croire.

Pour découvrir l’ASMR, je vous invite à regarder (et surtout écouter) INFRASONGE composé par Jonathan, et qui utilise ce principe d’ASMR.

Enfin, voici la vidéo IKEA utilisant l’ASMR, que nous avons évoqué dans le podcast :

You May Also Like

[Podcast #9] Comment répondre aux exigences musique et son d’un grand groupe de communication comme Publicis ?

[Podcast #8] La place de la marque Ricard dans l’industrie de la musique – avec Maxence Rosset, chef de projet Ricard Live Music

[Podcast #7] – La recommandation musicale au service du partage et de l’expérience live – avec Morgane Canastra, CEO de Wyker

[Podcast #6] – Le rôle d’un Label Marketing – avec Mutt Agency

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *