Viva Technology 2017 : Top 3 des plus belles technologies musicales

Viva Technology 2017 : Top 3 des plus belles technologies musicales

Le digital est un monde merveilleux non ? La beauté de la discipline est de constamment devoir être sur ses aguets, ne pas succomber à la routine sous peine de se voir (très) rapidement rattrapé par les nouvelles technologies qui fixent elle mêmes de nouvelles règles du jeu en matière de promotion, de communication, de commercialisation, etc… Alors quand un salon de 3 jours comme Viva Technology se tient à Paris, il me faut très peu de temps pour me décider à acheter mon billet. Le seul risque ? Découvrir que la musique ne soit pas aussi bien représentée et passe au travers d’une belle visibilité auprès des professionnels mais également des particuliers (qui se sont rendus en masse le samedi 17 juin). Mais soyez rassurés, la musique a eu de quoi faire parler. Voici les trois technologies présentées à VivaTech qui ont su retenir mon attention.

3 – Jukeback

Mon cœur lorrain m’oblige à parler de cette solution proposée par l’agence nancéienne SmartFizz. Il s’agit d’un juke-box des temps modernes à destination donc des établissements qui souhaitent avoir une solution de diffusion musicale matérialisée, tout en capitalisant sur une interface digitale qui contrôle le choix musical. Le juke-box est un « device » qui a un passé culturel extrêmement fort puisque celui ci participait fortement à l’ambiance d’un point de vente. En donnant la maîtrise de la musique à la clientèle par le biais d’une application ET aux barmens grâce à la borne tactile et à la possibilité d’automatiser grâce à des playlists, Jukeback se place hors du temps, entre passé et présent.

 

 

2 – « Au cœur du quatuor » un film en réalité virtuelle.

Le film est un projet par l’agence Digiworks en collaboration avec I Giardini, un groupe de talents musicaux qui propose des projets artistiques divers. L’expérience réalisée nous immerge en plein concert, au cœur même de la scène. En un simple click, l’utilisateur peut en effet se placer dans la peau d’un des musiciens présents. La réalité virtuelle nous apporte une vision 360° et le son spatialisé insiste sur l’instrument joué par la personne que l’on décide de suivre de près. L’effet est sensoriel, touchant aussi bien à la vision qu’au son émis. Même si l’expérience pouvait être vécue sur le salon, il est pourtant difficile de la vivre sur le net. Ce qui définit l’une des ambitions du groupe qui a lancé une petite campagne de financement participatif pour développer le projet et assurer sa promotion.

J’ai pu également découvrir (un peu tard puisque j’étais déjà partie) que Digiworks est également l’agence qui a crée (en collaboration avec Ideas For Music) le clip intéractif d’un des titres des Birdy Nam Nam.

1 – AURASENS : Allongez vous, et vivez la musique

Il s’agit sans aucun doute de la plus belle expérience vécue sur le salon et aucune autre, aussi virtuelle ou augmentée qu’elle soit, n’a pu prétendre à s’y mesurer. AURASENS se définit comme « le fauteuil à voyager ». Au début, l’invitation à s’allonger dans un siège très cosy et confortable me paraît comme une proposition assez alléchante, surtout sur un salon bruyant. Muni d’un casque anti bruit Bose, vous vous allongez dans le siège et occupez l’espace pour vivre l’expérience au maximum. Et là, le voyage commence. La musique, désignée par Sixième Son (encore eux !!) nous place dans un état de tranquillité absolue, même en sachant que plusieurs centaines de personnes vous entourent. Mais il serait trop facile de s’arrêter là. Le siège émet tout simplement des vibrations à travers différentes parties du siège, en réponse à la musique. Ainsi vous ressentez les basses au niveau des cuisses, les percussions au niveau du dos, ou encore les notes de piano au niveau du bassin. Whouahouuuu… Quelle sensation… « Vivre la musique » n’a jamais été une expression aussi bien représentée que sur ce siège.

L’intérêt de ce siège est également à destination des artistes musiciens qui peuvent rendre leur expérience musicale unique en choisissant les points de contact, c’est à dire les endroits où tel ou tel instrument doit être ressenti dans tel ou tel partie du corps.

Leave A Comment

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!